Galerie
Napoléon
- Paris - Collection des Vues d'Optique

Vue d'optique de la Maison des Orphelins et du Pont de l'Amstel à Amsterdam (Hollande)
Vue d'optique du XVIIIe siècle en coloris d'époque. Gravure sur cuivre originale sur papier vergé filigrané avec rehauts d'aquarelle d'époque. Editée par Louis-Joseph Mondhare à Paris vers 1770

Vue d'optique du 18e siècle en coloris d'époque de la Maison des Orphelins et du Pont de l'Amstel à Amsterdam (Hollande)
Passepartout offert (disponible en 23 coloris)
  • 201
  • 202
  • 203
  • 204
  • 205
  • 206
  • 207
  • 208
  • 209
  • 210
  • 211
  • 212
  • 213
  • 214
  • 215
  • 216
  • 217
  • 218
  • 219
  • 220
  • 221
  • 222
  • 223
1770XVIIIème Siècle
  • Date : circa 1770
  • Siècle : 18ème Siècle
  • Période : Louis XV
  • Technique : Gravure à l'eau-forte
  • Papier : Papier vergé
  • Editeur : Louis-Joseph Mondhare
  • Lieu d'Edition : Paris
  • Passepartout : 50.0 x 65.0 cm
  • Feuille : 33.0 x 51.0 cm
  • œuvre : 26.0 x 40.0 cm
  • N° inventaire : FR-03690
600€
(Cadre non inclus)
  • Certificat d'authenticité
  • Passepartout inclus
  • Portfolio exacompta
  • Frais de port gratuits
  • Expédition sous 24H
  • Suivi en ligne

Titre original

VUE D'OPTIQUE. La Maison des Orphelins et le Pont de l'Amstel a Amsterdam - Aedes Orphanorum, et Pons Fluvii Amstel Amstellodami.

Description

Vue d'optique du XVIIIe siècle en coloris d'époque. Gravure sur cuivre originale sur papier vergé filigrané avec rehauts d'aquarelle d'époque. Editée par Louis-Joseph Mondhare à Paris vers 1770, représentant une vue de la Maison des Orphelins et du Pont de l'Amstel à Amsterdam (Hollande).

Au XVIIIème siècle plusieurs établissements renommés à Paris, Londres (Angleterre), Augsbourg (Allemagne) et Bassano (Italie) etaient spécialisés dans la création de ces vues d'optique. Elles pouvaient être regardées seules ou au travers d'un zograscope, pied de bois surmonté d'une lentille qui agrandissait l'image et accentuait l'effet de perspective. Elles pouvaient être également placées dans des boîtes d'optique, le spectateur regardait alors à l'intérieur de la boîte à travers la lentille. Cette distraction était fort appréciée au XVIIIème siècle dans les salons de la bourgeoisie et de la noblesse tout comme dans les campagnes grâce aux colporteurs.

Ces gravures à l'eau-forte sont de nos jour exposées dans les musées du monde entier et extrêmement appréciées des collectionneurs comme des décorateurs pour leur intérêt historique et leur haute valeur décorative.

Musées & Archives

La Bibliothèque nationale de France possède un exemplaire de cette vue d'optique dans ses collections. Pour encore plus de détails sur cette gravure merci de consulter leur site : Vue d'optique. la maison des orphelins et le pont de l'amstel a amsterdam - aedes orphanorum, et pons fluvii amstel amstellodami.

Rapport de condition

Bon état

Chercher d'autres œuvres en relation avec ces thèmes :

Cette gravure à l'eau-forte est présente dans les catégories suivantes :

Magere Brug

Le Magere Brug est un pont sur l'Amstel au centre d'Amsterdam aux Pays-Bas. Il relie les deux rives de la rivière à hauteur de la Kerkstraat, entre le Keizersgracht et le Prinsengracht.

The first bridge at this site was built in 1691 as Kerkstraatbrug and had 13 arches. Because this bridge was very narrow, it was replaced.

La Vue d'Optique

La Galerie Napoléon vous propose cette gravure à l'eau-forte imprimée il y a 252 ans (vers 1770).

Comme pour toutes les gravures anciennes de notre catalogue, cette vue d'optique VUE D'OPTIQUE. La Maison des Orphelins et le Pont de l'Amstel a Amsterdam - Aedes Orphanorum, et Pons Fluvii Amstel Amstellodami. datant de 1770 est expédiée partout dans le monde sous 24H dans un emballage sécurisé accompagnée de son certificat d'authenticité garantissant le nom des artistes (dessinateur, graveur, éditeur), la technique utilisée (Eau-forte) et sa date (1770).

Afin de garantir une parfaite conservation dans le temps, cette gravure à l'eau-forte est expédiée, prête à être encadrée, sous passe-partout couleur de qualité musée (fabriqué sans acide) sur un fond en carton bois blanc crème dans un luxueux portfolio.

Histoire des vues d'optique

Au moment de l’apogée de la mode des vues d’optiques, entre 1750 et 1790, quatre villes européenne se spécialisent dans leur édition : Paris (France), Londres (Angleterre), Augsbourg (Allemagne) et Bassano (Italie).

Les vues d’optique sont prisées dans des milieux sociaux très différents : loisirs agréable des salons aristocratiques, les vues sont admirées dans de belles boîtes d'optique richement ornées qui sont de véritables oeuvres d’art. Le spectacle se transformait alors en une véritable expérimentation scientifique. Mais la vue d’optique divertie aussi le peuple qui se presse lorsqu’un colporteur installe sur un marché sa boîte et commence à narrer les extraordinaires événements survenus dans une contrée plus ou moins lointaine et inaccessible.

On distingue dans la production de vues d’optique trois catégories.

  • Les vues topographiques : Villes, Monuments, Ports, Contrées lointaines, reproduits avec plus ou moins d’exactitude, en fonction des documents à disposition du graveur. Il est évident que les auteurs de ces images n’avaient pas vu ces territoires. Ils recomposaient donc ces paysages en compilant diverses gravures et dessins, ce qui explique certaines fantaisies.
  • Les scènes d’actualité : Inaugurations, Sacres, Batailles, Incendies ou Catastrophes naturelles forment un sujet dont le peuple est friand.
  • Les vues à thématique religieuse ou moralisatrice. A valeur éducatives, ces estampes ont surtout été produites par les éditeurs parisiens de la rue Saint-Jacques.

Notre garantie

Avec plus de 20 ans d'expérience et un catalogue d'antiquités de plus de 40.000 gravures anciennes, dessins et documents historiques datant du XIVème au XIXème siècle, la Galerie Napoléon, galerie d'antiquités parisienne, est l'une des références françaises dans le domaine de l'estampe, la gravure et les arts graphiques.

En plus des milliers de passionnés de gravures en France et à travers le monde, la Galerie Napoléon est heureuse de compter parmi ses clients : archives nationales, musées, monuments historiques ainsi que de prestigieux cabinets d'architectes d'intérieur. Tous attirés par l'extraordinaire richesse de son catalogue ainsi que par la qualité et la rapidité de son service.

Ceci nous permet de garantir à chacun de nos clients l'authenticité des œuvres de notre catalogue ainsi que l'expédition des commandes sous 24 heures.

Personnalisation offerte

Choisissez gratuitement la couleur de votre passe-partout biseauté de qualité musée (fabriqué sans acide) parmi à un nuancier de 23 coloris.
Cette option vous sera proposée gratuitement dans le panier.

  • 201
  • 202
  • 203
  • 204
  • 205
  • 206
  • 207
  • 208
  • 209
  • 210
  • 211
  • 212
  • 213
  • 214
  • 215
  • 216
  • 217
  • 218
  • 219
  • 220
  • 221
  • 222
  • 223

Livraison sécurisée

Les commandes sont expédiées partout dans le monde sous 24H dans un emballage sécurisé.

Les frais de port sont offerts pour toute commande supérieure à 50EUR pour la France, 70EUR pour l'union européenne et 90EUR pour le reste du monde.

Pour les commandes inférieures à ces montants, les frais de port sont de 8EUR pour la France, 12EUR pour l'union européenne et 17EUR pour le reste du monde.

Paiement sécurisé

  • Carte bancaire sécurisé par Paybox leader européen du paiement en ligne (CB, Visa, Eurocard/Mastercard)
  • PayPal (American Express,..)
  • Virement bancaire européen SEPA (IBAN/BIC/SWIFT)
  • Chèque bancaire (Compensable en France)
  • Mandat Administratif (Réservé aux établissements relevant de la comptabilité publique : Musées, Universités, Mairies, Conseils Généraux, Ministères...)

Oeuvres associées

Galerie Napoléon

Maison

Décret de l'Assemblée Nationale - 1791 - Révolution Française - Acquisition de la Maison des Augustins de Sancerre | Document d'époque sur papier vergé filigrané daté de 1791, biographie et gravure ancienne de Jacques François Dugommier

Décret de l'Assemblée Nationale - 1791 - Révolution Française - Acquisition de la Maison des Augustins de Sancerre

Document d'époque sur papier vergé filigrané daté de 1791, biographie et gravure ancienne de Jacques François Dugommier
Vue de la Plaine des Sablons - Revue de la Maison du Roi (France) | Vue d'optique du XVIIIe siècle en coloris d'époque. Gravure sur cuivre originale sur papier vergé filigrané avec rehauts d'aquarelle d'époque. Editée par Maillet à Paris vers 1760

Vue de la Plaine des Sablons - Revue de la Maison du Roi (France)

Vue d'optique du XVIIIe siècle en coloris d'époque. Gravure sur cuivre originale sur papier vergé filigrané avec rehauts d'aquarelle d'époque. Editée par Maillet à Paris vers 1760
Vue d'optique de la Maison Professe des Jésuites à Augsbourg (Allemagne) | Vue d'optique du XVIIIe siècle en coloris d'époque. Gravure sur cuivre originale sur papier vergé filigrané avec rehauts d'aquarelle d'époque. Editée par Jacques Chéreau à Paris vers 1780

Vue d'optique de la Maison Professe des Jésuites à Augsbourg (Allemagne)

Vue d'optique du XVIIIe siècle en coloris d'époque. Gravure sur cuivre originale sur papier vergé filigrané avec rehauts d'aquarelle d'époque. Editée par Jacques Chéreau à Paris vers 1780
Vue d'optique du Château de Malmaison (France) | Vue d'optique du XVIIIe siècle en coloris d'époque. Gravure sur cuivre originale sur papier vergé avec rehauts d'aquarelle d'époque. Editée par Jacques Chéreau à Paris vers 1780

Vue d'optique du Château de Malmaison (France)

Vue d'optique du XVIIIe siècle en coloris d'époque. Gravure sur cuivre originale sur papier vergé avec rehauts d'aquarelle d'époque. Editée par Jacques Chéreau à Paris vers 1780
Vue de la Revue de la Maison du Roi - Plaine des Sablons (France) | Vue d'optique du XVIIIe siècle en coloris d'époque. Gravure sur cuivre originale sur papier vergé filigrané avec rehauts d'aquarelle d'époque. Editée par Basset à Paris vers 1760

Vue de la Revue de la Maison du Roi - Plaine des Sablons (France)

Vue d'optique du XVIIIe siècle en coloris d'époque. Gravure sur cuivre originale sur papier vergé filigrané avec rehauts d'aquarelle d'époque. Editée par Basset à Paris vers 1760

Orphelin

Le Fantôme et l'Orpheline | Lithographie originale dessinée par Pidoux. 1833

Le Fantôme et l'Orpheline

Lithographie originale dessinée par Pidoux. 1833
Vue de Moscou - Orphelinat - Maison des Enfants Trouvés (Russie) | Gravure sur acier originale dessinée par Cadolle, gravée par Lalaisse. Aquarellée à la main. 1838

Vue de Moscou - Orphelinat - Maison des Enfants Trouvés (Russie)

Gravure sur acier originale dessinée par Cadolle, gravée par Lalaisse. Aquarellée à la main. 1838
Sons of the Brave - Orphelins de Soldats - Royal Military Asylum Chelsea | Gravure à l'eau-forte originale d'après P.R. Morris gravée par Charles O. Murray. 1890

Sons of the Brave - Orphelins de Soldats - Royal Military Asylum Chelsea

Gravure à l'eau-forte originale d'après P.R. Morris gravée par Charles O. Murray. 1890
Vie Privée et Publique des Animaux - Contes Satiriques - Caricature - Orphelin - Oiseau | Gravure sur bois originale dessinée par J.J. Grandville, gravée par Bernard. Aquarellée à la main. 1842

Vie Privée et Publique des Animaux - Contes Satiriques - Caricature - Orphelin - Oiseau

Gravure sur bois originale dessinée par J.J. Grandville, gravée par Bernard. Aquarellée à la main. 1842
Orphelines (Gotthardt Kuehl) | Héliogravure originale sur papier velin. 1887

Orphelines (Gotthardt Kuehl)

Héliogravure originale sur papier velin. 1887
L'Orphelin (Albert Schenck) | Héliogravure originale sur papier velin. 1885

L'Orphelin (Albert Schenck)

Héliogravure originale sur papier velin. 1885

Amstel

Vue d'optique de Amstelsluizen à Amsterdam (Hollande) | Vue d'optique du XVIIIe siècle en coloris d'époque. Gravure sur cuivre originale sur papier vergé avec rehauts d'aquarelle d'époque. Editée par Jacques Chéreau à Paris vers 1780

Vue d'optique de Amstelsluizen à Amsterdam (Hollande)

Vue d'optique du XVIIIe siècle en coloris d'époque. Gravure sur cuivre originale sur papier vergé avec rehauts d'aquarelle d'époque. Editée par Jacques Chéreau à Paris vers 1780